Bahina, une collection poétique

Cet été, nous avions flashé sur le cocktail acidulé de turquoise naturelle, d’amazonite, de jade lavande et de Pantone ultraviolet. Pour cet automne, les bijoux de Bahina s’ornent de deux nouvelles pierres : la prehnite rutilée et l’opale dendrite. On aime le côté très minéral de cette dernière collection qui éloigne le blues de saison en incitant la poésie et en invitant à la rêverie.  

Au départ, deux sœurs: Annick Jordi et Noëlle Vieillard-Jordi. Deux parcours différents mais des passions communes : les Indes et la joaillerie. Suite à l’obtention de son diplôme de gemmologue à New York, Noëlle travaille pendant plusieurs années dans la joaillerie et le commerce de diamants à Genève. Quant à Annick, elle étudie le design à Paris et obtient son BS en marketing à New York qu’elle complète par un Master’s en science politique à l’Université de Genève. Des connaissances qu’elles exploitent afin de créer une marque qui leur corresponde : c’est la naissance de Bahina Jewels. Le nom ? Un clin d’œil à l’Inde car « bahina » signifie « deux sœurs » en Hindi. C’est d’ailleurs lors de leurs divers voyages dans ce pays aux mille couleurs qu’elles achètent à Jaipur des gemmes parmi les plus rares et colorées afin de les faire monter d’après leurs propres designs en bijoux or 18 carat.

 

Valeurs sûres
Présentes dans leurs structures intérieures organiques, la prehnite rutilée et l’opale dendrite font leur apparition chez Bahina pour la première fois.
La tendance se veut sauvage et les imprimés animaliers se dévoilent aussi en ville. Offrez une touche « wild » à vos oreilles avec les dernières créations de la marque qui utilisent les coquillages Porcellino. Un motif qui rappelle la robe des léopards et est souligné par de petites topazes étincelantes et grenats. Aux symboles très prisés de la marque – des fleurs véritables comme les roses et les marguerites – s’ajoutent des orchidées dans des couleurs orangées. Des boucles d’oreilles légères qui ornent votre port de tête et apportent une touche de couleur quand le ciel se veut gris.

 

Des gemmes gravées et sculptées à la main en utilisant du jade, de la fluorite ainsi que des camées en verre vénitiens confèrent l’élégance intemporelle qui ne passe pas inaperçue.

Still life
Souvent interrogées sur leurs magnifiques Pashminas qu’elles ramenaient de leurs voyages, les deux sœurs décident de lancer une collection de Pashminas cinq ans après la création de Bahina Jewels.
Cet automne, elles s’inspirent du thème Still life et font imprimer sur des pashminas tissés à la main en 100% cachemire des photographies de natures mortes sur soie chiffonnées. Ne tremblons plus face à la chute du mercure en nous enveloppant dans ce tissu des plus doux. Nous sommes prêtes à dévoiler nos belles boucles d’oreilles mais pas question d’attraper froid à notre cou !

  

Bahina
www.bahina.com

1