Bella Hadid: Une fille bien dans son temps

Bella Hadid ITW

Elle a grandi au rythme des chevaux entre les entraînements, les soins et l’école. Une vie structurée de sportive qui lui a appris la va-leur du travail et la rigueur, des qualités nécessaires quand on veut rester au top. Rencontre avec la jeune femme la plus glamour du moment!

Bella HadidQuelques mots sur la Suisse?
J’adorerais venir chez vous! Mes deux meilleurs amis y vivent et je rêve depuis toujours de visiter ce pays.

Qu’est-ce qui vous a poussée vers le mannequinat?
Ma mère, ma soeur et aujourd’hui mon frère sont mannequins, je pensais peut-être emprunter ce chemin un jour. C’est une histoire de famille. J’ai commencé à la sortie de l’école et j’étais en même temps inscrite à un cours de photographie à la Parsons School de New York.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné?
Ma mère m’a répété d’être humble, de travailler dur et de traiter chacun avec douceur et respect.

Quel conseil aimeriez-vous transmettre?
Acceptez-vous comme vous êtes et apprenez à aimer vos imperfections car la perfection n’existe pas!

Y a-t-il une personne que vous admirez?
Kate Moss m’a toujours inspirée. Elle sait jouer de ses imperfections et de sa personnalité comme nulle autre. Elle m’a aidé à m’accepter et à devenir moi-même.

Quelle serait votre vie si vous n’étiez pas modèle?Bella Hadid

Je suis cavalière, le cheval est ma plus grande passion et j’aurais aimé en faire mon métier. Ma santé ne m’a pas permis de poursuivre dans cette voie mais j’aurais adoré faire les Jeux Olympiques. J’aime aussi la photo, alors pourquoi pas photographe? Ou même actrice, mais dans tous les cas je me serais engagée pleinement.

Citez un moment clé de votre existence?

Il y en a eu plusieurs, mais si je dois choisir ce sera le moment où j’ai quitté ma famille et Los Angeles pour vivre seule à New York. C’est une expérience que je n’oublierai jamais.

Les moments précieux de la vie de tous les jours?

Avoir du temps pour soi, manger une pizza au lit et regarder un film entre amis.

Si vous deviez faire passer un message au monde?

Ayez confiance en vous ! Jusqu’à il y a peu de temps je n’avais pas confiance en moi, j’ai vraiment dû travailler là-dessus, j’y travaille en-core aujourd’hui. Le plus important c’est d’apprendre à s’aimer, mais aussi à aimer… les garçons ! (Rires) Les hommes et les femmes, les chiens, les chats. Bref le monde entier!

Vous semblez avoir une vie de rêve, mais qu’est-ce qui est difficile quand on est Bella Hadid?
Je suis constamment jugée sur mon apparence et jamais sur qui je suis réellement, dans mon coeur.

Comment géreBella Hadidz-vous votre image publique notamment à travers les réseaux sociaux?

J’ai toujours utilisé les réseaux sociaux à ma guise avant même d’être modèle et je continue de cette manière. Pour les décisions stratégiques qui concernent ma carrière je suis conseillée bien sûr par ma mère, et aussi par des professionnels.

Vous êtes ambassadeur TAG Heuer, comment appliquez-vous le slogan #DontCrackUnderPressure?

J’ai toujours l’esprit en ébullition. Je viens de commencer la méditation que je pratique pour canaliser cette énergie notamment en me passant en boucle des musiques composées pour aider à la détente et à la con-centration. Ça fonctionne plutôt bien.

Quelle est la première montre que vous avez porté?

Je garde un souvenir enchanteur de ma première montre. Un cheval était placé sur la trotteuse et galopait autour du cadran. C’était un objet adorable.

La montre parfaite pour Bella Hadid?

Elle serait petite, raffinée et sportive. J’ai la chance de peut-être pouvoir dessiner une montre pour TAG Heuer, je l’imagine simple, en or rose et parsemée de quelques diamants.