Famille, je vous aime

Cinquième du nom, le CR-V de Honda renforce ses qualités pour qu’il demeure une référence parmi les SUV familiaux.

Pionnier des SUV en 1997 et recordman des ventes mondiales avec près de 10 millions d’exemplaires écoulés depuis, le Honda CR-V se dévoile dans sa cinquième mouture.
Sur le plan du style, le nouveau CR-V entretient une filiation évidente avec son prédécesseur. Plus moderne, on apprécie les accents musculeux du nouveau dessin qui, associé aux faibles surfaces vitrées et aux plis latéraux marqués, confère à l’ensemble un dynamisme de bon aloi. Et tout ceci sans s’accroître en longueur (4,60 m), quand bien même la largeur augmente de 3 cm. L’empattement s’allonge de 4 cm au profit de l’espace à bord, avec l’apparition, en option, d’une troisième rangée escamotable à 2 strapontins pour les grandes familles.

Très vaste, la cellule permet d’accueillir aisément 5 passagers, dans un univers aux accents premium faits d’inserts imitant le bois, de plastiques moussés de qualité et de cuir pour le haut de gamme. La dotation en équipement est généreuse et comprend tout ce dont on est droit d’attendre dans une auto moderne, en confort comme en sécurité. À l’arrière, les passagers de la banquette jouissent d’une place royale grâce à l’assise réglable sur 15 cm. Pour les loisirs, le volume de chargement s’élève de 561 à 1756 l. suivant la configuration des sièges.
Pour l’heure, seul le 4-cylindres 1.5 l turbo est proposé, en 173 ch /220 Nm avec la boîte de vitesses manuelle et 193 ch/ 243 Nm avec la boîte automatique CVT. À l’horizon 2019, une version hybride fera son apparition.

Cette prise en mains dans les environs de Kitzbühel et Salzbourg nous a révélé une auto particulièrement agréable à conduire en bon père de famille, enroulant avec allant et rigueur les virages, dans une quiétude acoustique et un confort de haut niveau. La transmission CVT est le choix intelligent à faire, tant elle exploite avec justesse et douceur les ressources du moteur.
En entrée de gamme, le CR-V est également proposé en traction, mais l’essentiel des chalands devrait opter pour la transmission intégrale, de série dès le second niveau de finition, ce d’autant qu’elle s’accompagne d’une garde au sol rehaussée qui ne cantonne pas le CR-V aux rubans de bitume.

 

 

1