L’expertise selon Bonhams.

Comment évaluer le prix d’un objet ? Qu’il soit ancien ou moderne, c’est la qualité du travail de celui qui l’aura réalisé, peint ou sculpté, mais également son histoire et sa rareté qui feront sa valeur.

Texte : Aurelien-Loup François

Equipe Bonhams
L'équipe de Bonhams
Bonhams en Suisse

La maison de vente aux enchères Bonhams fondée en 1793 a construit sa renommée au fil des siècles en s’appuyant sur l’excellence de ses spécialistes. Ils sont aujourd’hui près de 500 répartis à travers le monde, notamment à Londres, New York et Hong Kong, mais également en Suisse depuis 2012. C’est après des études en relations internationales et une spécialisation en gemmologie que Victoria Rey de Rudder rejoint Bonhams.

À la tête du département joaillerie à Londres, elle estime des bijoux aux quatre coins du monde avant de revenir à Genève et d’ouvrir les bureaux suisses de la prestigieuse maison de vente aux enchères. «Notre rôle principal est de découvrir des pièces susceptibles d’être vendues à travers nos salles de vente à l’étranger et de faire découvrir aux acheteurs potentiels basés en Suisse les différentes spécialités qu’offre notre maison avec nos 400 ventes par an.»

Zsa Zsa Gabor
Rivière de diamants ayant appartenu à Zsa Zsa Gabor

Victoria s’est entourée de Livie Gallone Moeller et Andrea Bodmer, deux spécialistes respectivement basées à Genève et à Zurich. Passionnées, empathiques, à l’écoute, elles tendent  à développer une relation de confiance avec leurs clients. Livie, qui a étudié l’histoire et le marché de l’Art et acquit une solide expérience aux États-Unis, indique ne pas être nécessairement dans la performance immédiate, mais développe une relation privilégiée avec le client. «Notre travail nous permet de rentrer dans l’intimité des familles de collectionneurs. C’est un élément crucial pour chaque partie puisque nous traitons des pièces ayant une valeur pécuniaire mais également sentimentale, ayant parfois des impacts complexes sur un ensemble familial.»

Andrea se concentre elle aussi sur la qualité et la personnalisation des services offerts aux clients, nécessaires pour instaurer une relation de confiance. «Il n’est pas rare que certains clients nous confient dans un premier temps une pièce d’une valeur modeste puis la qualité du contact, de l’expertise et du suivi feront que, par la suite, ils n’hésiteront pas à faire à nouveau appel à notre maison pour un objet plus important.»

Gauguin
Gauguin
Bol impérial chinois
Bol impérial chinois

Un objet, une rencontre

Même si elles sont entourées de beautés et de raretés depuis plusieurs années, ces trois expertes restent sensibles à chaque objet qui leur est présenté, avec en plus certains coups de coeur. Pour Victoria, ce sera une oeuvre de Paul Gauguin intitulée «Bouquet de Roses», peinture d’une qualité exceptionnelle mais surtout rare car très atypique du travail du Maître. «La chance d’avoir eu entre les mains une œuvre d’une telle qualité me rappelle l’immense privilège de travailler dans cet environnement extraordinaire.» avoue-t-elle. Livie se souvient d’un bol impérial chinois à décor de fleurs vendu à Hong Kong pour une valeur de 540 000 francs. «Ce bol faisait partie d’une collection européenne unique, extrêmement bien documentée et précieusement gardée dans la même famille depuis les années 1930. Cette vente est le fruit d’un suivi régulier et soutenu  avec le client sur plusieurs années.»

Lorsque Andrea a examiné une collection de douze voitures classiques provenant d’une faillite suisse ayant eu un certain retentissement national, elle est tombée sous le charme d’une remarquable Aston Martin V8 Volante Convertible. «Ce fut un moment très particulier, l’historique de la provenance rendait le cas particulièrement intéressant et compliqué à la fois, mais la vente fut un succès et le travail accompli dans ces circonstances singulières fut récompensé.»

Les clients de Bonhams n’ont pas de profil type, la maison de vente aux enchères se veut accessible à tous et organise régulièrement  des journées d’expertises gratuites où chacun peut apporter des objets et les faire estimer, confidentiellement et sans engagement. Il ne faudrait pas passer à côté de la bague achetée aux puces qui s’avère être un diamant bleu à 150 000 francs. Véridique ! Par ailleurs, tout en développant ses ventes importantes, Bonhams s’attache à attirer de nouveaux clients prêts à se lancer dans l’aventure de la collection, ainsi que la nouvelle génération de collectionneurs charmés par les ventes d’art africain contemporain ou les lithographies par exemple.

 

Bonhams
Rue Etienne-Dumont, 10
1204 Geneva
Tel: +41 (0) 22 300 31 60
www.bonhams.com